Accompagnement et développement de la filière pastel

L'association Infiniment Pastel a pour but de faire connaître le pastel et son histoire ainsi que d'accompagner le développement de la "filière pastel" (tous produits issus de la plante dite "pastel des teinturiers" ou isatis tinctoria), par tous moyens et actions de diffusion, valorisation et promotion

De tout temps, l’homme recherche dans son environnement ce dont il a besoin pour se nourrir, se soigner, se vêtir… Il s’ingénie aussi à reproduire ce qu’il voit pour acquérir de nouvelles connaissances, pour transcender sa condition ou pour apporter une dimension symbolique.

 

C’est sans doute ainsi qu’il a découvert les vertus du pastel et qu'il a réussi à recréer puis à s’approprier les couleurs comme le bleu extrait du pastel.


« Pays de Cocagne ». Tout le monde connaît cette expression, sorte de paradis terrestre, « pays imaginaire où tout abonde » (Littré), mais d’où vient-elle ? En fait, la cocagne est une boule de pastel écrasé. Et comme pour le vin, elle se bonifie avec le temps. Mais il existe un « Pays de Cocagne » bien réel, le pays de la cocagne, qui s’inscrit dans l’histoire du Languedoc et forme un triangle délimité par trois villes : Albi, Carcassonne et Toulouse. Sur cette aire géographique, située à la ligne de partage des eaux entre atlantique et méditerranée, se développe la zone de culture du pastel.


Le pastel (Isatis tinctoria) est une plante bisannuelle : feuilles vertes en rosette, petites fleurs jaunes et fruits à gousses vertes, brunes puis violettes. Seules les feuilles issues de la « rosette de pastel » contiennent un suc incolore qui devient bleu au contact de l’air. On trouve trace de ce bleu sur des peintures rupestres dans des grottes du Tadjikistan, au palais de Knosos en Crète, ainsi que sur des bandelettes de momies égyptiennes… Quand les rosettes ne sont pas cueillies, le pastel fleurit et livre ses graines.
Si cette plante est connue dans le monde entier, le Lauraguais fut une de ses terres d’élection. « De par deçà en tout le royaume, le pastel ne vient bien qu’en Lauraguais » écrit Olivier de Serres dans son Théâtre d’Agriculture en 1600. Ce petit pays agricole du Languedoc devient le plus fameux grenier à pastel d’Europe à la Renaissance ; sa culture y connaît un essor remarquable et fait la richesse de cette région toute entière. Mais ce bleu tombe progressivement dans l’oubli avec l'arrivée de l'indigo et des teintures chimiques.


Pourtant, l’histoire du pastel s’écrit à nouveau au présent...

 

Annette Hardouin

Présidente de l'Association Infiniment Pastel